Paris Métropole : une démarche politique inédite

Le syndicat mixte d’études Paris Métropole a tenu le 10 juin à Clichy-sous-Bois (93) sa première séance plénière, à laquelle plus de 90 collectivités étaient représentées. Après avoir procédé à l’élection des organes statutaires et du président, Jean-Yves Le Bouillonnec, député-maire de Cachan (94), les premiers échanges du comité syndical ont porté sur le programme de travail et la création de quatre commissions.

J’ai été élu vice-président de Paris Métropole aux côtés de P. Braouezec (président de Plaine-Commune), Jacques JP Martin (maire de Nogent-sur-Marne), J.-P. Huchon et B. Delanoë. Cette séance d’installation fut un véritable moment historique : la communauté de destin des territoires du cœur de l’agglomération parisienne a désormais un lieu où s’incarner. La méthode de travail qui sera mise en œuvre par syndicat résulte, de l’expérience unique, passionnante et exigeante, d’une gouvernance collaborative et d’une expression collective qui a été aussi une formidable aventure humaine. Il me faut rendre hommage au nouveau président, pour son action très positive à la présidence de la conférence territoriale de la Vallée scientifique de la Bièvre, et à Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris, véritable artisan depuis 2001 de la reconstruction de la confiance entre Paris et la banlieue et invariable militant de la métropole.

Il faut également souligner que le territoire, ses habitants et ses acteurs sont l’unique priorité des réflexions du syndicat. Et ce sont les maires qui en sont, logiquement, les premiers artisans. Nous entrons dans une ère nouvelle, celle de la métropole, ce qui implique de changer de perspective et donc de changer résolument notre façon de faire de la politique en établissant des liens de confiance, au-delà des questions partisanes.

Autre temps fort de la séance : l’annonce de l’animation en tandem de la commission « Développement et solidarités du territoire » par Claude Dilain, maire PS de Clichy-sous-Bois et président de l’association « Ville et Banlieue » et Jean-Christophe Fromantin, maire DVD de Neuilly-sur-Seine. C’est l’annonce d’une collaboration étroite entre deux maires que tout oppose a priori : tant la situation géographique que l’origine sociologique des habitants et bien sûr, les moyens financiers. Pouvait-on imaginer symbole plus signifiant pour la naissance de Paris Métropole ? Cela traduit bien l’esprit d’ouverture et de vision partagée du territoire que le syndicat s’emploiera à construire.