Philippe Laurent, président du CSFPT, appelle à un débat contradictoire sur la fonction publique

 La gazette des communes, le 8 septembre 2016, par Emanuelle Quémard

 

A l'occasion de la présentation du Livre blanc "Demain, la fonction publique territoriale", Philippe Laurent appelle à un débat contradictoire sur la fonction publique et le statut des agents, soulignant que les pistes de modernisation et d'amélioration existent. Il pose aussi la question du niveau de services publics souhaité en France.

Lire la suite...

Philippe Laurent déplore les propositions radicales sur la fonction publique

 

FONCTION PUBLIQUE - 08 septembre 2016

« La fonction publique est attaquée par plusieurs candidats à l’élection présidentielle qui la présentent uniquement comme un coût sans quasiment de débat contradictoire », a déploré hier Philippe Laurent, lors d’une conférence de presse de rentrée du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) qu’il préside. « Les propositions se cristallisent sur la suppression des fonctionnaires ou leur non-remplacement sans aucun débat sur leur rôle et leur valeur ajoutée dans la production des services publics », a souligné le maire de Sceaux. Quel serait l’impact de la suppression des fonctionnaires territoriaux sur le service rendu aux administrés ? Qui les remplacerait, avec quel statut et quel mode de financement ? Les économies seraient-elles avérées ? Autant de questions balayées par les candidats, selon Philippe Laurent, qui admet cependant que le statut (concours, recrutement de certains métiers…), l’organisation du travail et le management notamment sont perfectibles dans la fonction publique. Il renvoie en la matière aux recommandations de son rapport sur les temps de travail dans la fonction publique, remis le 26 mai au gouvernement (lire Maire Info du 27 mai) et à celles du livre blanc Demain, la fonction publique territoriale, adopté le 6 juillet par le CSFPT (lire Maire Info du 7 juillet).

Lire la suite...

Diminution du nombre de fonctionnaires : des discours « populistes » pour Philippe Laurent

Weka, le 8 septembre 2016, par la Rédaction.

Le président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux (Hauts-de-Seine), a jugé mercredi 7 septembre « assez populistes » les discours de plusieurs candidats à la primaire de la droite pour la présidentielle visant les fonctionnaires, leur nombre et leur statut.

Lire la suite...

Pour suivre
mes actualités

.....................