Intermittence : la culture en danger

Le conflit entre les intermittents du spectacle et le Gouvernement à propos de l’accord sur l’assurance-chômage du 22 mars se durcit jour après jour. Les festivals sont menacés. Et les collectivités territoriales, partenaires de premier rang de ces manifestations artistiques et culturelles essentielles, ne peuvent assister sans voix à une escalade de protestation et de méfiance qui éloigne peu à peu tout espoir de conciliation.

Au nom de la FNCC (Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture), que je préside, je constate que la mission de médiation que l’Etat vient de confier au député Jean-Patrick Gilles – auteur d’un rapport remarquable sur les métiers artistiques, riche de pistes d’amélioration du fonctionnement des annexes 8 et 10 - est d’ores et déjà considérée par les intermittents comme un subterfuge.

Lire la suite...

Les collectivités territoriales sont devenues des acteurs majeurs de la culture

Depuis de très nombreuses années, les collectivités locales sont très présentes au festival d’Avignon. Mais elle l’étaient souvent en tant qu’elles-mêmes, accompagnant et soutenant artistes et compagnies. Depuis quelques années, grâce à la collaboration étroite des associations d’élus, dont la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC), que j’ai l’honneur de présider depuis deux ans, les collectivités territoriales ont tenu parole de plus en plus forte et présente, non seulement comme financeur, mais aussi comme véritable partenaire des professionnels, des artistes et de l’Etat dans la construction permanente des politiques publique de la culture, vraie exception française et européenne. Cette édition 2013 aura été, de ce point de vue, d’une remarquable intensité. Désormais, après des années de travail et de pédagogie, les pouvoirs locaux ont acquis doit de cité, au même titre que l’Etat, dans le monde public de la culture. Cela aura été l’un des mérites de la ministre actuelle, Aurélie Filippeti, de l’avoir compris et de considérer désormais, publiquement, les pouvoirs locaux comme co-constructeurs de la « dimension culturelle » des politiques publiques.

Lire la suite...

Culture : nous avons besoin les uns des autres !

Six mois après la décision d’approfondir le fonctionnement du Conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel (CCTDC), l’atmosphère sereine, ouverte et mutuellement respectueuse qui a caractérisé la réunion plénière du 13 mai, à laquelle je représentais devant la ministre la FNCC, témoigne que cette instance est bien sur la voie de devenir le réel espace de concertation et de codécision entre les collectivités territoriales et l’Etat dont les politiques culturelles ont besoin.

C’est une bonne nouvelle, car en ces temps difficiles les défis sont nombreux. Les artistes et les professionnels de la culture, mais surtout l’ensemble de nos concitoyens – plus que jamais actifs et demandeurs d’épanouissement de la vie symbolique, pour eux, pour leurs enfants et pour la transmission des valeurs de liberté, de respect et de reconnaissance de l’autre inhérentes aux arts et à la culture – imposent à la puissance publique nationale et locale un tel alliage. Un alliage qui affine les exigences de l’intérêt général par celles de l’inventivité politique locale et qui approfondit les exigences de l’intérêt local en les envisageant à l’horizon du bien commun culturel.

Lire la suite...

Nouvelle menace sur la diversité culturelle : les élus doivent se mobiliser !

Le 12 mars 2013, l'Union européenne (UE) a adopté un projet de "partenarait transatlantique de commerce et d'investissement entre l'Union européenne et les Etats-Unis d'Amérique. Ce "partenariat", passé largement inaperçu, inclut les services culturels et audiovisuels. Il met donc en contradiction l'UE avec l'esprit de la Convention de l'Unesco sur la préservation et la promotion de la diversité culturelle, et rappelle l'épisode douloureux de l'Accord multilatéral sur l'investissement secrètement négocié au milieu des années 90 et mis en échec au dernier moment. Déjà, cet accord considérait les biens culturels comme les autres !

Lire la suite...

Pourquoi la culture relève de la responsabilité politique

Sous le souffle déstabilisant de l’absence avérée de moyens de l’Etat et des tensions financières que commencent à connaître les collectivités territoriales, un doute de plus en plus pernicieux se glisse quant à la nécessité de l’engagement public en faveur de la culture et des arts. Alors on cherche de l’argent ailleurs, de l’argent privé, en guise de solution. 

 Mais, depuis toujours, la responsabilité du politique est d’affirmer des priorités et d’effectuer des choix. On ne procède pas à de telles décisions sans critère, donc sans sens, c’est-à-dire sans savoir pourquoi telle ligne budgétaire est prioritaire par rapport à telle autre. Pourquoi, malgré la crise, faut-il, selon la Fédération nationale des collectivités pour la culture (FNCC), maintenir l’engagement public pour la culture ?

Lire la suite...

Fin de la compétence culturelle des collectivités territoriales ? Un non sens !

Je publie ci-après le texte d'un communiqué de la Fédération nationale des collectivités pour la culture (FNCC), dont je suis l'un des vice-présidents. Il porte sur la question essentielle de la clause de compétence générale ... Nous en reparlerons très prochainement !

Le projet de loi voté par le Sénat laisse dans une ombre indécise le sort des collectivités quant au maintien de leur autonomie en matière de politique culturelle. Or sur ce champ – l’un des plus sensibles des politiques publiques –, une collectivité territoriale contrainte dans la mise en œuvre de ses projets, tout comme une collectivité piégée par un dialogue entravé avec les autres collectivités sans lesquelles ses choix échouent à atteindre une indispensable cohérence territoriale, perd sa pertinence.

Lire la suite...

Retour d'Avignon ... ou l'extraordinaire richesse de la création artistique en France grâce au soutien des pouvoirs locaux !

Après quelques jours passés au festival d'Avignon, comme chaque année, et de nombreux échanges avec élus, artistes et organisateurs, je reviens encore davantage convaincu à la fois du malaise qui règne dans le milieu de la culture et de l'immense capacité créatrice de notre société.

Le malaise, c'est tout simplement l'écart de la parole aux actes. Recevant il y a quelques mois les gestionnaires de salles (SYNDEAC notamment), le président de la République leur avait laissé entendre qu'ils ne seraient pas oubliés dans le plan de relance. Visiblement, cela n'a pas été vraiment suivi d'effets concrets. Mais les professionnels l'ont cru et ont quelque peu "snobé" les élus locaux. Les voici qui reviennent aujourd'hui. C'est une bonne leçon : les partenaires les plus solides des artistes - dans toutes les disciplines - sont désormais les collectivités locales, qui ont su à la fois investir dans des équipements et professionnaliser leurs politiques culturelles. La FNCC (fédération nationale des collectivités pour la culture) en apporte un témoignage riche, varié, et permanent.

Lire la suite...

Sur le chemin d'Avignon ... réflexions sur la politique culturelle

Comme chaque année, et dans le cadre de mes fonctions de vice président de la Fédération nationale des collectivités pour la culture (FNCC), je participe, du 15 au 18 juillet, à plusieurs rencontres portant sur les politiques culturelles et l’action des collectivités locales dans ce domaine dans le cadre du festival d’Avignon. Parmi les différentes fonctions que j’ai exercées au sein du conseil municipal de Sceaux avant de devenir maire, c’est probablement la délégation à la Culture, que Pierre Ringenbach m’a confié de 1989 à 1995, qui m’a le plus apporté dans ma propre démarche d’essayer de comprendre comment fonctionne la société des hommes. C’est pourquoi j’ai tenu à rester présent dans ce domaine d’action privilégié des politiques publiques locales.

Lire la suite...

Pour suivre
mes actualités

.....................