Oui, l’architecture est d’intérêt public

Depuis que l’architecture existe comme discipline, sa place fait débat. En France, comme objet politique, elle a alterné entre équipement et culture. Discipline au service d’une vision globale, de contraintes et de politiques publiques pour les uns, art du patrimoine pour les autres, la complexité de son approche ne peut tout simplement pas se contenter d’un seul traitement. Quelle que soit la case dans laquelle on la range, une chose est néanmoins certaine : l’architecture a un rôle social car elle traite du cadre de vie, de la façon d’habiter et de vivre, et, en cela, de la capacité à créer du lien social.

Lire la suite...

Quand l'architecture disparaît ...!

Même si cela peut sembler revêtir un caractère mineur à côté de nombreux autres problèmes, il me semble important d'attirer l'attention sur certaines des conséquences de la réorganisation des directions du ministère de la Culture, qui me semblent porter préjudice au développement même de l’architecture contemporaine. En effet, le mot "architecture" a désormais définitivement disparu de l’intitulé de la direction du ministère qui semble en avoir la charge.

L’architecture a sans doute historiquement toujours eu quelque difficulté à trouver une juste place institutionnelle, puisqu’elle a été plusieurs fois l’objet de transfert entre ce qui a été longtemps le ministère de l’Equipement d’une part, et le ministère de la Culture d’autre part.

Lire la suite...

Bradage du patrimoine national et "identité nationale" ...

La lente entreprise de déstructuration de l’appareil culturel français se poursuit. Bizarrement, elle touche – notamment – la politique patrimoniale, pourtant réputée comme étant plutôt l’apanage de la droite.

Après la bataille – non définitivement acquise cependant – autour du maintien ou pas de l’avis conforme de l’architecte des Bâtiments de France dans les zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP), un nouveau coup est porté à l’échafaudage juridique et administratif qui sous-tend la gestion du patrimoine national, dont on peut d’ailleurs se demander s’il participe ou non à l’identité du même nom …

Lire la suite...

Acte de construire : le territoire livré à l'anarchie ?

Deux (petits) évènements récents sont venus donner du crédit à ceux qui redoutaient que notre pays ne soit entré dans une nouvelle époque du laisser-faire en matière de construction, alors même que nous étions parvenus, malgré le logbbying intense des promoteurs et autres aménageurs de lotissement et de maisons individuelles, à un minimum de niveau de contrôle, encore inférieur malgré tout à ce qui existe dans les pays du nord de l'Europe qui ont, eux, une vraie préoccupation de l'utilisation raisonnée de l'espace et des paysages.

Lire la suite...

Pour suivre
mes actualités

.....................