Père Georges : une force de caractère au service de l'Eglise d'aujourd'hui

Une version résumée de ce texte a été publiée par le Huffington Post le 2 janvier 2014. Ce témoignage é été rédigé quelques heures après l'annonce de la libération du père Georges Vandenbeusch, le 31 décembre 2013. Il avait été enlevé le 13 novembre dans le Nord-Cameroun, où il était curé d'une paroisse du diocèse de Maroua, après avoir été curé de Sceaux de 2002 à 2011.

Je me rappelle de ma première rencontre avec le Père Georges Vandenbeusch, jeune prêtre d'une trentaine d'années, lorsqu'il a été nommé curé de Sceaux, en septembre 2002. J'étais moi-même maire depuis 18 mois seulement, et j'avais été frappé de l'impression de sérénité et de grande solidité qu'il dégageait, de sa force de caractère malgré son jeune âge et son expérience de prêtre encore limitée. J'en ai conçu immédiatement un grand respect pour son engagement, qui était bien sûr d'abord pastoral, et aussi très humaniste et, oserai-je dire, institutionnel. Ce respect s'est évidemment trouvé renforcé lorsque j'ai appris - non de lui, car il était très discret à ce sujet - les évènements dramatiques qui ont marqué sa vie d'enfant.

Lire la suite...

Sceaux et le Grand Paris

Alors que le Sénat débat du "Grand Paris" à la mode de Christian Blanc, je vous livre ci-dessous un texte sous forme d'un entretien avec Emmanuel Bellanger réalisé à l'automne 2009 et publié dans un ouvrage à dominante historique - vendu dans les librairies de Sceaux ... - édité par la ville de Sceaux et intitulé "Sceaux et le Grand Paris". Le lecteur y trouvera sans doute une conception un peu différente de ce que doit être, selon moi, la métropole de demain, dans laquelle Sceaux entendu tenir toute sa place ...

Lire la suite...

Sceaux au cœur du cône sud francilien de la recherche et de l’innovation.

J’ai participé le 3 juillet 2009, comme rapporteur de l’une des deux tables rondes, à la seconde conférence du cône sud francilien de la recherche et de l’innovation, dont l’initiative revient à la conférence territoriale de la Vallée scientifique de la Bièvre (VSB). La première conférence s’était tenue à Sceaux, il y a un an.

Cette table ronde, qui réunissait élus, présidents d’universités, responsables de t de recherche publics et privés représentants de l’Etat et experts avait comme sujet de débattre sur la place que doit et peut avoir ce cône sud (incluant notamment Paris, la VSB, le plateau de Saclay, Evry, Créteil, …) au sein de la métropole parisienne et francilienne, et sur la cohérence urbaine et scientifique de la démarche.

Lire la suite...

Sceaux s’engage fortement sur le logement social

Alors que s’ouvre le congrès de l’Union social pour l’habitat, Philippe Laurent, maire de Sceaux, a annoncé que la ville de Sceaux s’engageait sur un programme de développement de logements sociaux de 550 unités sur les 10 années qui viennent, dont 440 en construction neuve et 110 en conventionnement.

Lire la suite...

Machines à voter

Machines à voter : La position de Philippe Laurent, maire UDF de Sceaux

Quelles sont les principales raisons qui vous ont poussé à vous décider à ne pas adopter les machines à voter électroniques ?

La ville a voté début 2006 le budget nécessaire à l'acquisition des 16 machines nécessaires pour la totalité de ses bureaux de vote, en prévoyant une longue période d'information des électeurs en préalable aux scrutins de 2007.

Lire la suite...

Quel avenir pour la communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre ?

Créée en janvier 1993 dans l’objectif de travailler à élaborer et conduire un projet commun de développement urbain et d’aménagement de son territoire, la communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre apparaît davantage aujourd’hui comme un outil commun de gestion technique dans les domaines de compétences transférés (gestion des transports, tri des déchets, etc…). Le point avec Philippe Laurent pour un bilan politique et financier de ces quatre années passées au sein de la communauté d’agglomération.

Lire la suite...

Pour suivre
mes actualités

.....................