Candidat libre, pour une métropole libre !

Alors qu’un accord a été passé entre la maire de Paris et le candidat du parti Les Républicains (LR) à la présidence du Grand Paris samedi 16 janvier, je souhaite réaffirmer avec conviction et engagement ma candidature à la présidence de la Métropole du Grand Paris. 

Cet accord entre le PS et le parti LR est l’illustration de ce que nos concitoyens ne veulent plus en politique. Aucun accord programmatique sur le fond, seulement la répartition des postes ! Les Français veulent des actions concrètes qui facilitent leur quotidien sur les questions liées à l’emploi, aux transports, à l’éducation, à la sécurité, etc. Je ne suis pas l’homme d’un parti. Je suis un candidat indépendant, un maire libre élu et réélu par les habitants de sa commune, et qui tente de faire entendre l’intérêt général pour une métropole libre et utile aux habitants.

En l’espèce, je souhaite dire en outre ma grande préoccupation d’un arrangement entre l’ouest riche et Paris, au détriment des territoires de l’est, du nord et du sud métropolitains qui sont favorables à une solidarité plus affirmée. La Métropole ne sera rayonnante et attractive que si nous parvenons à donner enfin leurs chances à tous ses territoires.

Cet accord passé par deux personnalités, en dehors de toute transparence, marque l’expression de la volonté d’éliminer, par tous les moyens, l’esprit d’ouverture, d’indépendance et de rassemblement de la démarche métropolitaine originelle, initiée par Bertrand Delanoé et les pionniers de Paris Métropole. La preuve en est qu’un des termes de cet accord place d’office la MGP sous la tutelle administrative de la Ville de Paris, en prévoyant que ce sont les services de Paris qui assureront la gestion de la future institution, sans que cela n’ait même jamais été discuté nulle part. La MGP est déjà dans la dépendance de Paris. Le Grand Paris, ce ne doit pas être Paris en plus grand. Nous, maires de la métropole, voulons une Métropole libre ! Au delà de la question de l’indépendance de la Métropole, celle-ci serait en outre placée d’entrée de jeu sous le socle du chantage : « Si Paris est humiliée, on bloque tout et la MGP est morte! » (source : JDD du 16/ 01/2015). Les maires refusent cet entre-soi qui placerait l’élection du futur président de la nouvelle Métropole du Grand Paris sous le signe d’un arrangement pour des places entre l'élu Les Républicains et la maire PS de Paris.

J’ai annoncé ma candidature dès le 15 décembre 2015 (voir ici), date à laquelle j’ai adressé un courrier aux 209 conseillers métropolitains. J’ai également formulé des propositions concrètes pour construire l’avenir commun de la Métropole du Grand Paris, qui peuvent être retrouvées ici.

Pionnier de Paris Métropole, où j’ai travaillé depuis quinze ans aux côtés des élus et des villes de tous bords politiques, je promeus une vision de la Métropole dépassant les égoïsmes locaux, rassemblant les maires et au service du bien-être de tous les habitants du Grand Paris. Je me suis engagé à faire prévaloir l’intérêt collectif en dépassant les querelles partisanes. Soyez certains que je respecterai cet engagement. Je remercie d’ailleurs les conseillers métropolitains de tous bords qui m’ont déjà fait part de leur soutien.

Je m’appuie également sur une longue expérience du dialogue et du rassemblement que je mets en oeuvre au sein du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), dont j’assure la présidence depuis 4 ans, à l’Association des maires de France (AMF), dont je suis secrétaire général, ou encore dans la démarche de projet de la Vallée scientifique de la Bièvre (VSB) dont j’ai été co-fondateur. Je suis aujourd’hui déterminé à mettre toute son expérience au service de l’avenir métropolitain.

La semaine dernière, j’ai proposé l’organisation d’un débat avec les autres candidats à la présidence pour que chacun puisse exposer sa vision et ses projets. Sollicités par les médias, il semble que les autres candidats n’aient pas souhaité répondre pour l’instant. Je le regrette.

Je suis un maire libre. C’est donc avec une assemblée de maires libres qu’ensemble nous ferons de la Métropole du Grand Paris une réussite pour tous, une Métropole innovante, rayonnante, durable, solidaire et libre.

Pour me contacter, cliquez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

1000 caractères restants


Pour suivre
mes actualités

.....................